top of page
  • Michel Naudin-Matet

Et si 2023 était FB Positif ?





FB ? Facebook ?


Non FB pour FeedBack


Le terme de Feedback est encore souvent utilisé en France comme synonyme d'évaluation ou de recadrage.


Et la notion de Feedback positif reste quant à elle très peu répandue.


« Donner un Feedback positif !?

Cela ne fait pas partie de notre culture d’entreprise »


Cette phrase, je l'ai souvent entendue de la part de managers de grandes entreprises industrielles.

Dans la culture de ces entreprises, le feedback a toujours une fonction corrective pour pointer un problème voire une faute de la part du collaborateur.


Voyons ce que nous dit la littérature scientifique


Dès 1992, James R. Barker dans le "Journal of Applied Psychology" : « le feedback positif pouvait améliorer la performance des employés et renforcer leur motivation. »


En 2009 Dana R. Carney de l'Université de Harvard : « les employés qui recevaient du feedback positif de leur manager avaient tendance à être plus heureux et à s'impliquer davantage dans leur travail. »


Globalement il semble que recevoir des commentaires positifs sur leur travail encouragent les collaborateurs à continuer à donner le meilleur d'eux-mêmes et à s'investir dans leur travail.

De plus, le feedback positif peut aider à améliorer les relations entre les employés et leur manager, en créant une culture de collaboration et de soutien mutuel.


J’entends déjà ceux qui pensent très fort que « l’entreprise n’est pas le monde des bisounours !! »


Et ils n’ont pas tout à fait tort.


En creusant un peu plus on découvre avec J. Kevin Ford de l'Université de Stanford (2008), que le feedback mixte (à la fois positif et négatif) est le plus efficace pour améliorer la performance des employés


Ou encore, avec la même Dana R. Carney en 2020 : « le feedback mixte est perçu comme plus crédible et plus utile par les employés que le seul feedback positif ou négatif. »


Et si on se tourne du côté des neurosciences, L’étude dynamique de l’imagerie du cerveau montre que

--> Le feedback positif active les régions du cerveau associées aux émotions positives et à la motivation,

tandis que


-->Le Feedback négatif active les régions du cerveau associées au stress et à la détresse.

Cela confirme que le feedback positif a un impact bénéfique sur l'humeur et la motivation des individus, tandis que le feedback négatif peut avoir un impact délétère.

Si on regarde du côté des hormones du cerveau il apparait que c’est la dopamine qui stimule le cerveau quand on reçoit un Feedback positif, créant une sensation de bien-être et de motivation. A l’inverse la noradrénaline est libérée lorsque nous sommes confrontés à des stimuli nouveaux ou menaçants, ce qui peut nous aider à être plus attentifs et à mieux nous concentrer. Ces derniers éléments plaident aussi en faveur d’une juste proportion entre stimuli positifs et négatifs et donc en faveur d’un Feedback mixte.


En résumé, la pratique du Feedback joue un rôle important dans l'efficacité et le bien-être des salariés.

Le Feedback positif souvent dénigré est un facteur scientifiquement établi d'efficacité au travail.

Cela n'exclu en rien le besoin de donner des retours pour améliorer une attitude ou un savoir faire et donc la nécessité de Feedback négatif.

La bonne pratique du manager est donc de trouver un équilibre entre le Feedback positif et négatif en entreprise.

Il est essentiel de féliciter et de reconnaître les réussites des employés, mais il est également important de les aider à identifier leurs points forts et leurs points de progression afin qu'ils puissent continuer à se développer professionnellement



1 vue0 commentaire
style-directif
style-directif
bottom of page