Styles de management.jpg

Les différents styles de management

Les styles de management

Quel type de leader êtes-vous ?

 

 

Chaque leader exerce son influence sur ses équipes d’une manière qui lui est propre.

Ce style de management est le résultat de la composante de personnalité du leader, de son expérience professionnelle et de la culture du secteur dans lequel il exerce.

 

La psychologie moderne a individualisé 5 styles comportementaux du Leader.

 

Toutefois, il est important de garder à l’esprit que :

  • Ces styles sont des tendances extrêmes et que le style particulier d’un manager est la résultante de l’expression dans son comportement de plusieurs tendances. En d’autres termes il n’existe pas personne qui n’exprime qu’une seule de ces tendances.

  • Une des qualités premières d’un bon leader est sa capacité à passer d’un style à l’autre avec agilité en fonction du contexte et des situations

Directif : 

Management descendant de type militaire. 

Les ordres sont faits pour être exécutés sans discussion ni critique. 

Tout manquement à la consigne se traduit par une sanction.

 

Avantages : limite les risques d’erreur dans l’application d’un processus qui a fait ses preuves. Adapté aux situations d’urgence ou de crise.

 

Inconvénients : élimine toute créativité ou marge d’initiative de la part des exécutants. Peut dériver vers un management par la peur qui amoindrit les performances des exécutants.

 

Paternaliste

Le manager incarne l’image d’un père qui punit, ou qui récompense.

Un lien affectif se construit entre le manager et les collaborateurs.

Un cadre protecteur est construit qui rassurent les employés en échange le manager attend une forme de reconnaissance et de fidélité de la part des salariés. Modèle qui a été poussé à l’extrême par IBM dans les années 50. L’entreprise fournissait le cadre de vie et de nombreux avantages en échange d’un dévouement sans faille.

 

Avantages : Développe un engagement fort pour l’entreprise. Sécurise les travailleurs qui ont besoin de se sentir protégés. Peut très bien fonctionner si une part d’autonomie est progressivement développée. 

 

Inconvénients : amoindrit la créativité et les initiatives de la part des salariés exécutants. Pourrait infantiliser les collaborateurs. Le sens de la mission de chacun n’est pas toujours clair. Crée un lien de dépendance fort avec la hiérarchie qui peut parfois être utilisé au détriment du collaborateur.

 

Ce type de leadership peut avoir son intérêt avec des travailleurs inexpérimentés et peu sûrs d’eux, en demande de repaires et de réassurance.

Cela exige une posture bienveillante du manager.

 

Participatif

Ce style est né d’un constat industriel : l’Organisation Scientifique du Travail (OST) issue des conceptions Tayloriste et Fordiste donne de bons résultats en termes de productivité mais se traduit par un niveau de qualité insuffisant.

La passivité engendrée par le manquement d’autonomie des salariés est un facteur de démotivation et de sous-qualité du travail accompli.

Ce sont les japonais (Taiichi Ono) qui développent les méthodes de Kaizen ou amélioration continue. « Analyser pour améliorer ».

Cette approche sollicite l’opérateur industriel pour qu’il fasse preuve de responsabilité et émette des suggestions d’amélioration.

C’est le début d’une dynamique managériale qui favorise un flux down-up 

 

Avantages : 

Amélioration de la qualité en réduisant les erreurs. 

Motivation des salariés qui se sentent plus impliqués dans leur travail.

 

Inconvénients : Peut ralentir le cycle des décisions. 

Demande à être organisé et maitrisé. 

Ce qui a donné naissance à des méthodes telles que Six Sigma ou 5 Zéros qui encadre le processus participatif pour qu’il reste efficace.

 

Délégatif

Le leader fournit aux équipes les moyens d’actions, il définit les livrables attendus, les délais et les éléments de budget à respecter.

Les salariés assument la responsabilité de leurs tâches en mode projet.

Ils sont responsables de leurs succès comme de leurs échecs.

Le suivi remplace le contrôle.

Il est essentiel dans ce style managérial de savoir donner du feedback positif à ses équipes

 

 

Avantages : 

Amélioration de la qualité en réduisant les erreurs. 

Motivation des salariés qui se sentent plus impliqués dans leur travail.

Créativité stimulée. 

Parfaitement adapté aux conditions actuelles de télétravail.

 

Inconvénients : 

Le rôle du manager est remis en question dans sa posture traditionnelle.

Beaucoup de managers assume cette posture sans mettre en place les jalons de suivi indispensables ce qui peut entrainer des dérives.

Rencontre l’opposition de certains salariés pas du tout prêts à devenir responsables et à modifier leurs habitudes.

Ce mode de leadership peut soulever d’importantes résistances au changement.

 

 

Coach

 

Le manager coach est une synthèse des 2 types précédents.

Sa finalité est de développer l’autonomie et le développement des collaborateurs.

Il est essentiel qu'il se situe dans un cadre de confiance mutuelle

Il est à l’écoute de ses équipes et recueille les suggestions et stimule leur créativité.

Il co-construit les projets avec les équipes avant de leur en déléguer la responsabilité.

Il veille à fournir les moyens de réaliser les tâches définies et reste à l’écoute en cas de difficultés de parcours.

Il sait donner des feedbacks positifs pour soutenir la motivation.

 

Avantages : cohésion d’équipe, fort niveau de motivation, créativité des collaborateurs, fort taux de rétention des ressources.

 

Inconvénients : Exigeant en termes de qualité du manager. 

Convient à des équipes à fort niveau d’expérience dans leur domaine, capables d’assumer le niveau d’autonomie proposé.

 

 

Vous n’êtes pas sûr de vous retrouver dans ces différentes tendances.

 

Vous avez la possibilité de passer un test de personnalité qui vous éclairera sur vos tendances dominantes

 

QUELQUES AUTEURS QUI M'INSPIRENT

ANTOINE DE SAINT EXUPÉRY

L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir mais à le permettre.

CARL GUSTAVE JUNG

Nul ne peut avoir de lien avec son prochain s'il ne l'a d'abord avec lui-même.Ce qui ne vient pas à la conscience revient sous forme de destin.

 

COLUCHE

Les portes de l'avenir sont ouvertes à ceux qui savent les pousser.

CARL ROGERS

La vie dans ce qu'elle a de meilleur est un processus de changement, d'écoulement où rien n'est fixe.

FRANCIS BLANCHE

Mieux vaut viser l'excellence et la manquer que de viser la médiocrité et l'atteindre.

Dale Carnegie

Vous pouvez vaincre presque n’importe quelle crainte si vous vous décidez à le faire.

Adage Tibétain

Si le problème que vous rencontrez a une solution, il ne sert à rien de s’inquiéter. Mais s’il n’en a pas, alors s’inquiéter ne change rien.

Les

Brown

Trop d’entre nous ne vivent pas leurs rêves parce que nous vivons nos craintes.

Aristote

Être heureux ne signifie pas que tout est parfait. Cela signifie que vous avez décidé de regarder au-delà des imperfections.

Adage Bouddhiste

Il n’y a pas de grande tâche difficile qui ne puisse être décomposée en petites tâches faciles.