• Michel Naudin-Matet

Ritualisez les Brainstormings

Vous êtes manager et ....


Vos clients se plaignent de l'accueil dans vos points de vente ?


Vos reportings sont en retard parce que le service administratif ne vous fournit pas les donnés à temps ?


Vous avez des problèmes de qualité sur vos livraisons ?


Quelque soit la difficulté que vous rencontrez dans votre activité,


Votre rôle est de rechercher des causes et de générer des solutions.


Vous pouvez le faire en vous enfermant dans votre bureau puis en annonçant à vos équipes que de nouvelles mesures vont être mises en place pour améliorer la production.


Une alternative est de réunir les intéressés pour les faire réfléchir collectivement aux problèmes en vous appuyant sur les faits et sur leur vécu au jour le jour.


Si vous penchez pour la deuxième solution, voici quelques astuces pour stimuler la créativité du groupe.


1- Le classique "Brainstorming"

Chacun lance à haute voix dans le groupe ses idées pour innover.

Un modérateur est chargé de recueillir toutes ces idées sur un paperboard.

Aucune idée n'est discutée tant que le recueil de toutes les suggestions n'est pas terminé.

Les idées sont ensuite confrontées à la réalité.

Au final une décision est prise de façon collégiale.

Sa mise en oeuvre est décrite en détail.

L'engagement est pris par l'ensemble des participants de se conformer à la décision collective.

Il est essentiel que chaque session de brainstorming se traduise par un délivrante concret et applicable. Dans le cas contraire l'exercice perdrait toute crédibilité.


2- Le "Brainstorming" écrit

Lorsque chacun lance ses idées à voix haute, cela crée un dynamique dans le groupe, ce qui peut être positif.

L'envers de cet avantage est que les premiers à parler influencent les suivants et que l'éventail des suggestions se rétrécisse.

Pour cette raison il peut être intéressant que chacun écrive ses idées sur les post-it.

Cette variante permet aux plus discrets de s'exprimer plus librement.

Le processus est ensuite identique au précédent.


3- Les jeux de rôle

Si des relations clients fournisseurs sont en jeu, inverser les rôles est souvent très productif.

La mise en situation est faite au sein du groupe.

Le client joue le rôle du fournisseur et vice versa.

Le groupe observe puis commente se concentrant sur les faits et en se gardant de tout jugement.

Cette mise en situation est génératrice de prise de conscience qui permettent de faire évoluer les postures.


4- Penser à l'envers

Vous vous êtes fixé un objectif d'équipe.

Commencez votre séance de réflexion par faire la liste de tous les moyens que vous pourriez mettre en oeuvre pour NE PAS Y ARRIVER.

Il ne vous restera plus qu'à en déduire toutes les mesures positives qui pourront vous faire atteindre l'objectif désiré.


5- Questionner les évidences

Dans toutes les branches d'activité certaines pratiques paraissent immuables.

Par exemples :

  • Dans un grand magasin le client va faire la queue à la casse pour payer ... jusqu'à ce que certaines enseignes suppriment les caisses.

  • Dans les avions les passagers reçoivent une collation gratuite... jusqu'à ce que certaines compagnies pratiquent la vente de snacking à bord.

  • Un développeur informatique est forcément un ingénieur bac +5 .... jusqu'à l'apparition de l'école 42 ou de Simplon qui forment des développeurs opérationnels en quelques mois.

  • ETC......


Ritualiser des moments de créativité dans une équipe est un facteur d'engagement des membres du groupe qui se sentent plus impliqués dans les décisions qu'ils vont mettre en oeuvre parce qu'ils les ont co-crées.




CONTACT

EQUI-LIBR - Executive Coaching

 

54 Avenue Hoche

75008 Paris, France

​​

Tél : 06 11 69 63 63​

Email : mnaudin@equi-libr.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Noir LinkedIn Icône

© 2019 Equi-Libr - Tous droits réservés