• Michel Naudin-Matet

Quel est votre style de management ?

Mis à jour : mars 1



La notion de style de management est issu des travaux de Hersey et Blanchard et de Blake et Mouton.


Ils ont évolué avec la transformation des rapports dans la société mais ils restent une base de référence pour caractériser les principaux axes de la posture du manager.


Le Style Directif ou Autoritaire

• Un manager autoritaire donne les règles à suivre et le résultat à atteindre.

• Sa communication est principalement descendante (de lui vers ses collaborateurs). Il a le sens de la hiérarchie et croit davantage dans un management par la sanction que dans la récompense auprès de ses équipes pour atteindre les objectifs.

• Guidé par les résultats, le manager autoritaire porte pleinement la responsabilité de l'atteinte des objectifs qui lui incombent. Il ne fait pas de faux semblants et a tendance, face à ses collaborateurs, à dire les réalités.

• Ses réunions sont en général structurées et dans une logique de communication plus descendante qu'ascendante.


Avantages

Le management directif donne un cadre, dont nombre de salariés sont demandeurs lorsqu'ils ne souhaitent pas assumer des responsabilités ou qu'ils n'ont pas appris à en prendre. li limite les risques d'erreurs par le respect d'un processus rodé et contrôlé. La qualité est au rendez-vous si les penseurs qui ont dicté les process ont réalisé un travail d'analyse en amont adapté. Le rythme de production est globalement maitrisé.

Il semble donc adapté pour des situations critiques : d'urgence, de danger, de moments complexes, ou engageant des risques en lien avec la sécurité.

C'est pourquoi on retrouve ce mode de management au moins de façon partielle dans certains corps de métier: l'armée, la médecine, les technologies à risques.


Limites

Il ne donne aucune initiative aux collaborateurs qui de se fait peuvent ne pas se sentir responsables et peuvent devenir très dépendants du manager.

C'est dire l'importance de savoir passer d'un style à l'autre.



Le Style Paternaliste

• Un manager paternaliste centralise le pouvoir et recherche la fidélité de ses équipes. Il fournit à ses collaborateurs les conditions de travail qu'il juge nécessaires à la bonne exécution des tâches et à leur bien-être. Il est ferme ; il croit davantage dans un management par la récompense que dans la sanction auprès de ses équipes pour atteindre les objectifs.

• Il est le garant du respect de règles et montre souvent une attitude exemplaire. De ce fait, il peut inspirer facilement confiance. Discret, il sait se montrer autoritaire si le contexte l'y incite.

• tn réunion, l'ordre du jour est établi à l'avance et il maîtrise les étapes et le plan de cette dernière, qu'il préfère suivre scrupuleusement. Ses collaborateurs peuvent être dans l'attente d'une vision plus globale des missions que celles présentées par le manager paternaliste.


Avantages

Le management paternaliste voit donc certains avantages : l'engagement des personnes les moins indépendantes, qui se laissent porter par des instructions et obtiennent en contrepartie une appartenance à un groupe, une seconde famille. Les week-ends s'organisent entre collègues, dans une zone géographique restreinte. Peu de comparaisons sont à faire avec les autres entreprises et salariés, car la vie s'organise en cercle restreint.


Limites

Les inconvénients à ce modèle sont l'infantilisation des salariés, qui ici aussi, ne sont pas considérés comme pouvant apporter une valeur ajoutée différenciée autre que le geste reproduit mécaniquement.· Parfois minutieux, parfois difficilement remplaçable. L'autre inconvénient est similaire au mode directif, une instruction stupide ne se discute pas. Le respect du père impose de se taire, la parole ne peut pas être remise en question.

Et dans la mesure où une certaine opacité est tenue dans les décisions prises, les salariés ne possèdent pas l'ensemble des données pour réaliser une analyse globale parfois requise.


Le Style Délégatif

• Un manager délégatif fournit à ses collaborateurs les informations dont ils ont besoin pour atteindre leurs objectifs. li leur attribue de fait une grande autonomie.

• Se positionnant en support de l'équipe, il aime se placer sur un pied d'égalité avec ses subordonnés. Il n'a pas pour habitude de contrôler le travail de ses collaborateurs, plaçant la relation sur un rapport de confiance.

• Il motive ses équipes en donnant du sens aux actions, du rêve dans les projets. Il sait certainement illustrer ses propos pour se faire comprendre en utilisant le champ métaphorique et en se plaçant à la portée de ses interlocuteurs.


Avantages

Le management délégatif est un mouvement de responsabilisation des salariés dont les entreprises ont eu besoin pour conserver leur compétitivité : les objectifs sont transmis, la liberté des moyens est adaptée aux compétences des salariés, les contraintes sont posées, le suivi remplace le contrôle. Ainsi, une forme de liberté d'action et de décision est transmise, tout en maîtrisant l'atteinte des objectifs et des coûts. Le travail en mode projet se développe, avec l'agilité.

Les nouvelles phrases qui émergent dans les entreprises, en remplacement du « qu'en penses-tu » sont plutôt « qu'est-ce que tu proposes» pour passer d'un état critique à un état orienté solutions, et à un état de responsabilisation.



Limites

Si l'on pense que ce modèle est vertueux, il comporte aussi certaines limites : puisque tu me demandes de penser à ta place,je ne vois plus ta valeur ajoutée, j'ai tellement appris que je peux devenir ton concurrent ou ton sous-traitant. Cette tendance accélère les mouvements vers l'auto-entreprise et le portage salarial qui deviennent de nouvelles formes de contournement des règles sociales devenues trop contraignantes. Le modèle délégatif participe au développement accéléré et vertueux des compétences des salariés.




Le Style Participatif

• Un manager paternaliste centralise le pouvoir et recherche la fidélité de ses équipes. Il fournit à ses collaborateurs les conditions de travail qu'il juge nécessaires à la bonne exécution des tâches et à leur bien-être. Il est ferme ; il croit davantage dans un management par la récompense que dans la sanction auprès de ses équipes pour atteindre les objectifs.

• Il est le garant du respect de règles et montre souvent une attitude exemplaire. De ce fait, il peut inspirer facilement confiance. Discret, il sait se montrer autoritaire si le contexte l'y incite.

• tn réunion, l'ordre du jour est établi à l'avance et il maîtrise les étapes et le plan de cette dernière, qu'il préfère suivre scrupuleusement. Ses collaborateurs peuvent être dans l'attente d'une vision plus globale des missions que celles présentées par le manager paternaliste.


Avantages

Il donne son avis, réduit les risques d'erreurs en faisant remarquer telle ou telle erreur, il prend la parole et apporte des idées nouvelles.


Limites

Mais en parallèle de ce mouvement positif à bien des égards, comme les autres modes de management d'ailleurs, sont nés certaines limites inhérentes à son fonctionnement: lenteur des décisions (on décide plus doucement à 50 qu'à 1.



Le Manager Coach

Dans un environnement où les changements se succèdent rapidement, un manager ne peut plus, par son attitude, être un facteur de stress supplémentaire pour les collaborateurs . Son action doit être motivante plutôt que contraignante : il doit se comporter… en coach. Un coach est une personne qui fait grandir - et réussir - les autres. Son talent se situe dans sa capacité à aligner l'intérêt de ses collaborateurs à ceux de l'entreprise ; il doit savoir qui est capable de quoi et dans quelles conditions.

Le manager coach est évalué sur des succès qui ne sont pas personnels, mais collectifs. Il doit donc accorder à son équipe une juste dose d'autonomie, l'encourager à se dépasser, lui faire confiance et valoriser les réussites de chacun ; ce qui suppose bien entendu… de savoir écouter - la chose la plus difficile qui soit . C'est cette écoute bienveillante qui conduit chacun à formuler ses besoins et à faire émerger, ensemble, une solution.


Avantages

Il préfigure le mouvement de l'entreprise vers le management des équipes plutôt que des individus.


Limites

Il demande de vraies qualités d'écoute et d'empathie de la part du manager.


Chaque manager est capable à un degré plus ou moins important de passer d'un style à un autre en fonction des circonstances et de l'environnement.


Cette Agilité Situationnelle est un véritable facteur de différentiation entre les managers.


On ne saurait trop recommander à tout manager qui souhaite développer une carrière harmonieuse de tester son niveau d'agilité situationnelle.


Si cette démarche vous intéresse sentez vous libre de me contacter en prenant rendez-vous sur mon agenda en ligne.

https://michel-naudin-matet.appointlet.com/s/30-minute-demo

CONTACT

EQUI-LIBR - Executive Coaching

 

54 Avenue Hoche

75008 Paris, France

​​

Tél : 06 11 69 63 63​

Email : mnaudin@equi-libr.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Noir LinkedIn Icône

© 2019 Equi-Libr - Tous droits réservés